drop-shipping

Dropshipping : quel intérêt pour l’e-commerce ?

cross grey small e commerce  shipping risque dropshipping faire du drop shipping dropshipping drop shipping drop conseil dropshipping commerce tripartite arnaque dropshipping Cet article a été publié il y a 1 an 1 mois 22 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Signalez-nous toute information qui vous semblerait expirée.

Un des sujets à la mode ces derniers temps dans ma timeline est le dropshipping, je vois fleurir ça et là de nombreux billets de blogs sur les vertus -soit-disant- miracles du drop-shipping. En théorie le dropshipping c’est un mode de vente dans lequel vous n’expédiez pas vous même le produit car toute la chaine logistique est sous traitée à un partenaire (achats, stockage et expédition compris!). En théorie donc, le dropshipping c’est idéal… un peu comme le business des box par abonnement, sur le papier c’est plus simple puisque vous ne vous occupez que de vendre, à la manière d’un apporteur d’affaires pour un fabricant.

 

Les 3 acteurs du dropshipping :

Comprenez bien que dans le cadre du dropshipping, 3 acteurs interviennent dans le ‘processus d’achat’ plutôt que 2 classiquement.

L’internaute (1) achète sur un site ecommerce (2) qui vend pour le compte d’un grossiste (3) -ou fabricant-.

drop shipping origin www.cree1site.com  e commerce  shipping risque dropshipping faire du drop shipping dropshipping drop shipping drop conseil dropshipping commerce tripartite arnaque dropshipping

On peut le voir de 2 manières : 

  • l’e-commerçants délègue sa logistique à son fournisseur : peu d’investissements initiaux et aucune trésorerie à sortir à l’avance donc BFR négatif en permanence (des engagements de volumes sont toutefois courants) et pas de casse-tête logistique.
  • le fabricant délègue la vente de ses produits à quelqu’un qui maitrise l’e-commerce mieux que lui, et le rétribue via une commission sur les ventes, des primes ou les deux.

 

Principal avantage : le vendeur ne gère pas les stocks de produits et diminue ainsi considérablement ses coûts de fonctionnement, le nerf de la guerre de la vente en ligne.

 

Recourir au Dropshipping, une bonne idée ?

Utiliser la méthode du drop-shipping partiellement ou totalement sur son e-commerce m’apparait une bonne chose car cette solution ne présente pas d’inconvénients majeurs, juste quelques risques à bien maitriser.

 

Drop-shipping sur une partie du catalogue : ça me semble être une bonne option. Pendant les périodes de rush (attention durant les soldes vous n’êtes pas censés gonfler le catalogue hein, gare à la loi icon wink e commerce  shipping risque dropshipping faire du drop shipping dropshipping drop shipping drop conseil dropshipping commerce tripartite arnaque dropshipping ) comme noël, la saint valentin ou la rentrée des classes, c’est un bon moyen d’avoir de nouveaux produits à vendre. Le drop-shipping peut servir aussi dans un premier temps pour tester une nouvelle gamme d’articles dont le succès vous semble incertain…

Durant ces périodes aussi, et si vous avez négocié un paiement à 60 jours par exemple, vous bénéficierez d’un excédent de trésorerie appréciable icon wink e commerce  shipping risque dropshipping faire du drop shipping dropshipping drop shipping drop conseil dropshipping commerce tripartite arnaque dropshipping

 

Dropshipping total sur un site e-commerce : ça permet de rapidement être opérationnel, sans trop d’investissement, en agrégeant l’offre de plusieurs fabricants/fournisseurs. C’est une bonne solution de départ pour les auto-entrpereneurs par exemple (même si c’est une notion fluctuante ces temps derniers).

 e commerce  shipping risque dropshipping faire du drop shipping dropshipping drop shipping drop conseil dropshipping commerce tripartite arnaque dropshipping

Les risques du drop-shipping :

  • vous n’êtes pas une marketplace : cela signifie que c’est vous qui concluez l’acte de vente et qui êtes tenu de l’honorer vis-à-vis de l’internaute, quoi qu’il arrive…. y compris si votre partenaire vous fait défaut, et ça arrive.
  • sélectionner des produits chez des partenaires étant plus simple que d’organiser une chaine d’approvisionnement logistique complète, on peut être tenté d’avoir les yeux plus gros que le ventre… grave erreur. grave erreur, restez sur votre niche!
  • fonctionner par email avec des partenaires étrangers semble simple, ça ne l’est pas… ni au niveau juridique, ni sur le plan commercial. Investissez le prix d’un billet d’avion pour pouvoir rencontrer votre interlocuteur et négocier vos approvisionnements de visu.
  • faire du dropshipping total c’est prendre le risque d’être à court de produits du jour au lendemain si la relation commercial se détériore. Inutile d’illustrer à quel point ça vous placerait dans l’embarras…
  • tenez compte de la réglementation en vigueur sur la rétractation. Les retours de produits se font chez vous, pas chez le partenaire… ne sous-estimez pas ces retours au départ… on parle de 7 à 15% de retours selon les sources.
  • vous ne connaissez pas bien vos propres produits : eh oui, les articles ne transitent pas par vous, du coup vous devenez presque le cordonnier le plus mal chaussé. Vous aurez vite fait de passer pour un amateur si un client vous téléphone pour obtenir des précisions que vous n’êtes pas en mesure de lui donner…. documentez-vous !

Sources : clicboutic & tacticweb & webrankinfo

Related Posts

A l’approche des fêtes : Démarquez-vous lors du « Weekend Port Gratuit »

  • Laurent

    Il faudrait ajouter le synoptique de gestion pour la vente de produits dont la règlementation impose le paiement à l’expédition.

    En CB ou carte privative, demande d’autorisation lors du paiement avec remise différée de X jours (3 jours maxi pour paypal)
    Une fois que le fournisseur confirme qu’il peut expédier, il faudra confirmer le paiement (en fonction du type de moyen de payent, pour vérifier que l’autorisation est toujours valide et que le paiement sera honoré)
    Confirmer au fournisseur de faire l’expédition si l’autorisation est toujours valide
    Lui demander d’annuler l’expédition autrement.

    Le second cas s’il est moins fréquent est régulier et donc cela doit être pris en compte dans le contrat avec le fournisseur, car il a souvent préparé l’expédition il faudra le dédommager des coups de fourche.

  • Laurent

    Eventuellement introduire le Cross-docking quand le fournisseur livre au logisticien du marchand, dans le cas Drop-shipping sur une partie du catalogue

Logo star-snippets.com
Plus dans e-commerce
aboobox-logo
Aboobox vous aide à lancer votre e-commerce par abonnement

Comme je l'écrivais dans un article précédent, les box par abonnement ont sans doute été la grande tendance de 2012 en e-commerce. Aboobox va dans ce sens en rendant le...

Fermer